Rechercher
  • Adrien

L'entreprise est notre nouveau bac à sable

Aujourd’hui revenons sur notre ‘Baseline‘ et ses différents degrés de compréhension...
















1er Degré : Travailler en groupe est facile ! 


Je ne suis pas fou ! (Enfin, pas totalement). J’ai connu des expériences professionnelles variées dans différents domaines et je peux leur accorder ce point commun : travailler ensemble est tout sauf un jeu d’enfants.


Les enjeux inhérents au monde de l’entreprise rendent toute collaboration périlleuse, aussi petite soit-elle. La relation est sans cesse soumise à des perturbations internes, externes, professionnelles ou personnelles qui demanderont aux protagonistes une bonne dose de self-control. Les bases de toute collaboration doivent trouver leur fondement dans le dialogue, la bienveillance et l’empathie pour espérer élever chaque membre à un niveau d’épanouissement satisfaisant. N’est-il pas là le but originel de toute collaboration ? Faire en sorte d’épanouir et de s’épanouir à travers des missions, une équipe et des objectifs communs/personnels.

Ce premier degré est l’objectif que s’est fixé KRMS qui œuvre pour une appréhension plus humaine de l’équipe et de ses membres. Organiser le groupe autour des valeurs humaines, autour du Quotient Emotionnel et des Soft Skills de chacun c’est compléter l’organisation naturelle qui s’est déjà faite autour des compétences professionnelles.



2ème Degré : Travailler avec nous est un jeu d’enfants !


Le leader inspirant Simon SINEK ne le répétera jamais assez : « People don’t buy what you do, they buy why you do it ! »


Le “why” de KRMS est justement de réintroduire l’humain en entreprise pour une collaboration bienveillante. Et comment vous y encourager si nous n’avons pas ça au fond de nous ? 



Chaque personne chez KRMS est consciente de son humanité et a une vraie appétence pour celle des autres. Nous sommes curieux, joueurs et nous nous passionnons pour chaque projet. Que ce soit pour une séance ou pour un suivi de plusieurs dates, nous prenons plaisir à intégrer le contexte de votre entreprise et de votre groupe afin de préparer l’activité idéale. Vous le verrez dès notre premier contact et même après l’activité.



3ème degré : Nous restons de grands enfants et l’entreprise est notre terrain de jeu.



Mon neveu a 2 ans et j’adore l’observer interagir avec son environnement. Lorsqu’il est en compagnie d’autres personnes (enfants comme adultes), la seule chose qui va lui permettre de vous découvrir et de décider si oui ou non il a envie de vous revoir et de vous faire confiance, c’est le jeu. La séance de jeu est pour lui un questionnaire de personnalité. Lors de cette séance, il décrypte vos choix et vos attitudes pour dresser votre portrait. Si vous souhaitez qu’il se souvienne de vous, préférez ainsi une vraie séance de jeu plutôt qu’un cadeau volumineux.

 Je ne peux pas croire que cette caractéristique de bambin se désintègre à l’âge adulte. C’est en nous et en chacun d’entre nous. Mais c’est vrai que depuis nos jeunes années, l’éducation, l’école, la formation, l’amitié et l’amour sont passés par-là et nous ont appris à évaluer les inconnus différemment et surtout à s’en méfier. Pourtant, le tsunami que connait l’entreprise du jeu de société depuis 2012 en dit long sur notre désir d’interactions plus légères et plus ludiques. Chaque village comporte maintenant sa boulangerie et son magasin de jeux. 

En entreprise, surfons donc sur cette citation de Platon qui disait « Vous en apprendrez plus sur quelqu’un en 1h de jeu qu’en un an de conversations ! » Nous avons bien gardé nos attitudes puériles alors pourquoi ne pas réintroduire également la donnée ludique ? Ne serait-ce que pour nous aider à faire tomber le masque et s’orienter vers quelque chose qui fait sens à nos yeux.


L’entreprise est notre nouveau bac à sable et travailler ensemble est au fond un jeu de grands enfants, avec ses bons et ses mauvais joueurs.


12 vues

06 75 73 52 42

commercial@krms.fr

2, rue Beccaria 75012 Paris

© KRMS 2020

MENU-09.png
K-26.png